Comment être plus confiant en parlant l'anglais américain

Nous explorerons des méthodes pour renforcer votre confiance en parole dans diverses situations.
Pronounce player

Speak Like a Pro

Your Workplace Communication Partner for Every Call & Meeting
Get Started

Speak, We'll Check

AI-Enhanced Learning for Grammar, Fluency, and Pronunciation
Get Started
Speech checker

L'apprentissage de l'anglais comme langue seconde nécessite de déployer des efforts pour une pratique cohérente, car la pratique vous permet de mieux parler. Cependant, vous ne pouvez pas atteindre la perfection et la confiance sans comprendre la prononciation, la grammaire et l'usage de l'anglais.

Pour vous aider à mieux comprendre comment parler en toute confiance, nous expliquerons l'anglais américain standard et en quoi il diffère des autres variétés. Vous découvrirez également les nombreuses difficultés à parler avec assurance.

Qu'est-ce que l'anglais américain standard

L'anglais américain standard (SAE) fait référence à la forme de langue anglaise approuvée pour un usage formel aux États-Unis sur la base d'un ensemble de règles. Il peut être parlé ou écrit tel qu'il est utilisé dans les écoles, les bureaux ou entendu dans les bulletins de nouvelles.

Pour parler en toute confiance, vous devez respecter les règles de grammaire, d'orthographe et d'utilisation contextuelle et neutraliser les autres variantes dialectales.

Le mot standard donne l'impression que c'est une forme d'anglais plus logique que les autres. Mais est-ce vrai ?

Bien que chaque langue ait sa forme unique, vous trouverez ci-dessous quelques différences entre le SAE et les autres dialectes anglais.

Anglais américain standard contre dialecte américain local

En 1780, John Adams a écrit au Congrès pour proposer la création d'une académie qui créerait les normes de l'anglais américain standard. Cette codification visait à développer un ensemble de règles généralement acceptées pour la façon dont les Américains parlent ou écrivent.

Cependant, il existe plus de 24 variantes locales de l'anglais américain. Ces variations dialectales étaient dues à la migration et aux changements sociétaux au sein des différents États américains. Vous trouverez ci-dessous quelques dialectes régionaux américains.

New York English 

New York, one of the biggest cities in America, has several subdialects. However, they generally pronounce some words differently. For instance, they stress the 'aw' sound on words with 'ou', 'of', 'or', 'au', 'ar', and 'aw'. Some examples of words within this category include:

  • Corner – caw-nah
  • Office – Aw-ffice
  • Awful – awe-ful
  • Burrito – Baw-rrito
  • Scarf – scawf
  • Author – Aw-thaw or Aw-thor
  • Boston – Baw-ston

Eastern New England English

Eastern New England English, or the Yankee dialect, is another variation of American English. They have a non-rhoticity - they do not sound an 'r' that comes after a verb, as in a car, horse, or poor. However, they pronounce words that end in /ə/, /ɑ/, or /ɔ/ with a linking 'r' sound. For instance, they will read 'law and power' as 'lauren power'.

Chicago Urban English  

The Chicago accent pronounces some words starting with 'th' as 'd'. For example, they pronounce 'this' as 'dis' and 'that' as 'dat'. They also pronounce with a vowel shift, like 'hot dog' sounds 'haht dahg'.

Standard American English vs. Other English Dialect

Other English dialects are popular amongst different cultures or tribes outside America. For instance, British English, common amongst the British and African American Vernacular English (AAVE), is coined from American English and common amongst African Americans. 

AAVE, also known as Ebonics, was coined from general American English. However, there are several differences. Some of them are:

  • Remove or add morphemes: For example, 'I ride in my sister car.' (possessive 's missing).
  • Subject-verb agreement: For example, 'They was looking outside.'
  • Habitual be on repeated action: For example, 'He be getting beaten all the time.'
  • Regularized Reflexive: For example, 'He hit hisself against the wall.'
  • Appositive pronouns: For example, 'My mama she cooked me some nice meals.'

Below are a few examples of British English dialects. 

  • Vocabulary: For example, the front of a car is called bonnet in Britain but hood in America.
  • Auxiliary verbs: Brits use the word 'shall' compared to Americans using 'will' or 'would'. For instance, Brits will say, 'I shall go out soon.' But Americans will say, 'I will go out soon.'
  • Verb past tense: In British, you'll likely see most past tenses carry 't' as opposed to 'ed' in American English. 
  • Question tags: Brits love to include a question tag at the end of a statement. For instance, 'You don't like pizza, do you?' Americans do not really mind using this.

While no English dialect is supreme to the other, some are globally recognized and are used for communicating and learning in business spaces, classrooms, mainstream media, and different official settings. 

Challenges in Speaking Confidently

Generally, the inability to communicate fluently leads to a loss of confidence. This section highlights several problems native and non-native speakers encounter that could restrict communication. 

Challenges Native Speakers Face During Communication 

While it might sound impossible that native speakers will face difficulties communicating, the challenge is often in communicating with non-natives. Some of these challenges include:

Accent Difference: 

Native speakers often use accents that others find confusing and hard to understand. This can cause their listeners to misunderstand them. 

Vocabulary Challenge

The native English vocabulary contains several words that non-native speakers may not understand. Also, some phrases in the native English vocabulary may have a different meaning and usage in other English dialects. For instance, the word 'pants' in the US refers to trousers or outerwear worn from the waist down. However, in the UK, it refers to underwear.

Slangs 

Native English speakers often use unofficial words to explain or reference things. These slangs are shared amongst them and are easily understood within their circle. However, this is not the case with non-native speakers. For example, native speakers might use slangs like wanna (want to), hang out (spend time having fun), etc.

Challenges Non-Native Speakers Face During Communication

Some challenges Non-native or ESL (English as a second language) speakers face that may restrict communication and cause a lack of confidence are:

Rhythm and Speed Contrast

Different tribes or parts of the world speak or read with varying speed patterns. For instance, the traditional Chinese language is very fast and requires speakers to speak very fast. This natural rhythm can influence their speech when communicating in English. They will have to repeat themselves often during conversations with someone who is used to a different speech speed. 

Melody and Stress Patterns 

In different languages, melody and stress patterns signal competence and make for a better understanding of some words. This difference in melody affects non-native speakers as they have to adjust to the new melody that comes with the English language. 

Speech Muscle Contraction 

One factor that controls how well we pronounce words in a language is how our muscles contract to sound consonants and vowels. Every language organizes its consonant and vowel sounds differently. For example, the Chinese sound /ai/ in English with a wide open mouth and the sound resting at the back. Adjusting to a different language speech organization can be a challenge at first. 

How to Speak Like an American Native Speaker with Confidence?

Like a chameleon, how can we shift our grammar, accent, and vocabulary to resemble Native American speakers? Below are five tips that can help you achieve this. 

Familiarize Yourself with Native American Accents 

study at the University of Plymouth shows that children are more likely to pick up an accent from their peers. While this applies only to children below 12 years, people of any age can use other means to learn an American accent. Some include:

Listen to More Native Speakers

To find native American speakers to listen to, you can listen to podcasts like Toasted Sisters and media newscasts. According to research by Krashen, 1982, movies can affect the learning of English as a second language. So, another way to develop an accent is to watch native American movies like Windtalkers, Dance with wolves, etc. 

Use Pronunciation Tools

Pronunciation tools help you develop proper listening and speaking skills, which are the basis for accents. These tools give you feedback and evaluate your speech against the standard American accent.

Record and Listen to Yourself 

Another way to improve is to practice consistently. As you keep learning, try to practice using a recorder. This way, you can listen to yourself later and compare it to what you learn so that you can observe your progress. If you have a native American around you, this will help them provide you with feedback. 

Learn and Practice How English Flows

Every language has different speech patterns, affecting pronunciation's natural flow. Therefore learning how the Natives flow can help you sound confident. 

But how can you imitate the flow of the English language? Here are a few tips:

  • Join sounds: Native speakers tend to join two consonant sounds ending and starting a word in a sentence. For example, 'I'd decide when to go' will sound more like 'I'decide whento go'. 
  • Link sounds: Native speakers link sounds of a consonant ending a word with a vowel beginning another. For example, 'Step on the table' will sound more like 'Stepon the table'.
  • Remove Sounds: You'd often hear native speakers remove 't' or 'd' sounds whenever it appears within two consonants. For example, 'This is our test week' will sound like 'this is our tes week'.
  • Use contractions: Native speakers shorten words to help them speak faster. Words like 'I am' will become 'I'm'. Other examples include they're, it's, we're, etc.

Practice Using Slangs 

Native speakers use slang to help pass on an idea without many details in words. For instance, the slang hang out will pass for going out to have fun

Although every part of America has unique slang, you can practice the general ones. Some examples include:

  • Wanna - want to 
  • Hang out - go out and have fun 
  • Had a blast - had a really good time
  • Driven up the wall - disgusted by your actions 
  • Amped - super excited 
  • Bust - caught in the act. 


Continuez à pratiquer

La meilleure façon d'apprendre et de gagner en confiance est de continuer à pratiquer. Au début, vous auriez l'air moins compétent et vos collègues pourraient se moquer de vous parce que vous parlez mal ou que vous utilisez de mauvaises phrases. Cependant, continuez à faire de votre mieux.

Combien de temps faut-il pour parler en toute confiance ?

Apprendre à parler avec assurance demande de la patience, de la pratique et des efforts constants. La durée d'apprentissage varie en fonction de votre courbe d'apprentissage et de l'âge auquel vous commencez à apprendre. Pour certaines personnes, cela peut prendre plus de 10 ans pour devenir compétent, tandis que d'autres peuvent prendre 3 ans.

Pour Luiz Souza, il lui a fallu environ 7 ans pour parler couramment l'anglais en tant que locuteur non natif. Selon lui, le processus a pris tellement de temps parce qu'il s'est entraîné lentement.

Dans de Ratmir cas, il a commencé à apprendre à l'âge de 4 ans. À l'âge de 8 ans, soit quatre ans après l'apprentissage, il pouvait parler anglais mais sans accent. Il a appris principalement en regardant des joueurs anglais sur YouTube.

Le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECR) a proposé six niveaux de maîtrise et a estimé que chaque niveau nécessitait plus de 200 heures d'apprentissage. En d'autres termes, il faudra plus de 1 200 heures pour atteindre le plus haut niveau de compétence. Cette estimation dépend de quelques facteurs, notamment :

  • Votre niveau de familiarité avec les autres dialectes: Depuis combien de temps parlez-vous différents dialectes ? Dans quelles langues êtes-vous né ?
  • Niveau de pratique : Pour acquérir la maîtrise de l'anglais, il faut s'engager à pratiquer régulièrement. Le temps que vous consacrez à l'élaboration de votre compétence reflétera votre niveau de compétence.
  • Aide externe: Recevez-vous des commentaires de collègues, d'amis ou de tuteurs ? Les commentaires peuvent vous aider à identifier les zones de faille et à déterminer la rapidité avec laquelle vous apprenez.

Comment parler en public en toute confiance ?

Si vous vous sentez anxieux à l'idée de prendre la parole en public, voici quelques conseils qui peuvent vous aider à renforcer votre confiance en vous :

Connaissez le sujet

Le fait d'avoir une connaissance approfondie d'un sujet renforce automatiquement la confiance en soi. Alors, essayez de faire des recherches sur le sujet dont vous souhaitez parler. Ainsi, votre discours s'écoule de manière logique et naturelle.

Connaissez le public

Avant de prendre la parole lors d'une réunion ou d'une réunion, renseignez-vous sur les personnes à qui vous allez parler. Vous devez faire attention à leurs antécédents et au type de vocabulaire qu'ils comprendront le mieux. Cela vous aidera à mieux vous adapter au public et à communiquer efficacement.

Entraînez-vous à parler au bon rythme

Les gens de différentes races parlent à des rythmes différents. Cependant, prendre la parole en public exige un rythme modéré pour permettre à votre public de suivre. Voici quelques conseils qui peuvent vous aider :

  • Parlez lentement : Réduisez votre rythme de conversation habituel, mais ne soyez pas trop lent. Maintenez la vitesse en observant les ponctuations et en laissant des espaces entre les idées.
  • Pratiquez une prononciation correcte: Certains mots sont plus difficiles à prononcer. Si vous devez parler d'un sujet complexe qui nécessitera de prononcer des mots difficiles, assurez-vous de vous entraîner avant l'heure prévue.
  • Évitez d'utiliser des espaces réservés : Résistez à la tentation d'utiliser « j'aime » ou « euh » pour combler une lacune ou faire une pause dans les idées.

Utilisez la bonne langue

Essayer d'impressionner vos auditeurs n'est pas la bonne solution. Donc, évitez d'utiliser des mots qui semblent trop complexes. Une règle de base sera d'utiliser des mots faciles à comprendre mais pas stupides. Sois simple mais pas simpliste.

Comment parler en toute confiance lors de réunions ?

Il peut parfois être intimidant de prendre la parole lors d'une réunion. Mais voici quelques moyens de renforcer votre confiance lors de votre prochaine réunion.

Développez un état d'esprit positif

Si vous pensez que vous n'avez pas assez d'expérience pour faire des suggestions ou si vous en savez trop peu, la première façon de surmonter ce problème est de changer d'état d'esprit. Un article sur Les affaires de Harvard a proposé trois changements d'état d'esprit pour aider à commencer à prendre la parole lors des réunions.

  • Premier quart de travail - Qu'il s'agisse de penser que vos idées ne sont pas suffisantes ou de savoir qu'elles peuvent aider l'équipe.
  • Deuxième quart de travail - Qu'il s'agisse de penser que vous feriez mieux de vous taire ou de savoir que votre silence ne bénéficiera pas à votre équipe.
  • Troisième quart de travail - Qu'il s'agisse d'essayer de paraître impressionnant ou de savoir que tout dépend du succès de l'équipe.

Préparez-vous pour la réunion

La préparation renforce votre confiance en vous et contribue à fournir une base d'idées. Voici quelques conseils pour préparer une réunion :

  • Lire l'ordre du jour de la réunion: Avant chaque réunion, les sujets qu'elle abordera seront envoyés à tous. Assurez-vous de bien le parcourir pour comprendre ce que chaque section de la réunion abordera.
  • Écrivez les questions: En lisant l'ordre du jour, développez une ou deux questions qui ajoutent de la valeur à la réunion. Évitez de poser des questions génériques qui ne sont peut-être pas nécessaires.
  • Prenez des notes: vous aurez probablement des idées et des suggestions avant le début de la réunion. Alors, prenez un bloc-notes et écrivez-les.
  • Pratiquez ce que vous voulez dire: Vous pouvez rester devant un miroir ou en discuter avec un collègue. Cela vous aidera à renforcer votre confiance en vous.
  • Entraînez-vous à vous présenter: Comme c'est ce que vous ferez en premier à chaque réunion avant de prendre la parole, c'est peut-être la partie la plus difficile. Alors, pratiquez-le jusqu'à ce que vous soyez suffisamment confiant.

Écoutez et apprenez des autres

Regarder les autres faire la même chose qui vous effraie est un excellent moyen de surmonter vos peurs. Observez les membres de votre équipe qui font de brillantes suggestions et prenez des notes sur leur façon de parler et ce qu'ils disent. Essayez également de comprendre pourquoi ils disent ce qu'ils disent.

Exprimez-vous tôt

Ne soyez pas pressé de parler, mais ne tardez pas à parler. Cela pourrait vous permettre de passer à un mode détendu. Vous pouvez briser la glace en posant une question ou en contribuant à une idée que quelqu'un a donnée.

Comment parler en toute confiance lors d'un entretien d'embauche ?

La confiance est l'une des caractéristiques que les employeurs souhaitent voir chez les candidats. Mais vous ne pourrez peut-être pas le montrer si vous ne pouvez pas bien communiquer vos idées.

Voici donc quelques conseils pour parler en toute confiance lors de votre prochain entretien d'embauche.

Préparez-vous à l'entretien

Passez du temps à faire des recherches sur l'entreprise, à comprendre les exigences de votre poste et à connaître le recruteur.

  • Faites des recherches sur l'entreprise: Les employeurs vous demandent souvent pourquoi vous voulez travailler avec eux. Comprendre les objectifs de l'entreprise peut vous aider à y répondre. Alors, renseignez-vous sur le (s) fondateur (s) de l'entreprise, ses projets, ses progrès, etc.
  • Comprenez votre rôle professionnel: Les rôles professionnels varient selon l'entreprise. Lisez la description du poste et faites le lien entre votre expérience et le poste proposé. Expliquer la valeur que vous apportez à l'entreprise vous donnera un avantage lors des entretiens.
  • Connaissez votre recruteur ou votre intervieweur: Vous pouvez les retrouver sur LinkedIn ou Twitter. Lisez leurs publications, leurs blogs ou leurs bulletins d'information pour en savoir plus sur qui ils sont.

Répondez aux questions de manière logique

Les employeurs adorent les réponses bien pensées. Cependant, assurez-vous de le faire rapidement. Une excellente communication verbale est attendue pour être fluide. Ne vous compliquez pas les choses, mais soyez malin. Pour ce faire, utilisez des termes moins complexes et expliquez-les en détail.

Sois toi-même

Il est naturel que vous souhaitiez simuler un accent ou impressionner l'intervieweur. Mais cela pourrait ne pas très bien se passer. Alors, soyez honnête et ouvert à vos pensées.

Posez des questions

Ne laissez pas l'employeur seul mener la conversation. Poser des questions vous donne le pouvoir de contrôler la conversation. Assurez-vous donc d'avoir des questions sur l'entreprise ou le poste avant de venir. Essayez de les adapter à l'entreprise et au rôle, et évitez de poser des questions génériques auxquelles vous pouvez facilement trouver des réponses publiques.

Vous souhaitez améliorer votre anglais américain et parler en toute confiance ?

Tout le monde peut apprendre à parler en toute confiance avec l'aide appropriée. Obtenez Pronounce Speech Checker. L'application Pronounce fournit aux haut-parleurs des outils puissants pour atteindre cet objectif avec une pratique cohérente. Tu veux savoir comment faire ? Consultez les fonctionnalités ci-dessous.

Caractéristiques de Pronounce

Le Application Prononcez utilise une technologie de reconnaissance vocale avancée pour suivre la qualité de votre discours et votre prononciation. Certaines de ses meilleures fonctionnalités incluent :

Enregistreur audio

Une fois que vous vous êtes inscrit sur le Prononcez le site, il vous invite à enregistrer votre premier discours sur le site web ou avec une extension Chrome. Cela vous permet de connaître votre niveau de compétence.

Discours d'entraînement

Pratiquez vous-même sans payer de grosses factures pour un entraîneur. Pronounce fournit des indices qui vous aident à pratiquer vous-même.

Correcteur vocal

Pronounce propose une vérification vocale gratuite pour vous aider à surveiller vos erreurs et propose des suggestions d'amélioration.

Évaluation

Ne vous souciez pas de votre progression. Pronounce fournit des commentaires détaillés et opportuns pour vous aider à constater vos améliorations.

Lisez à haute voix

Écoutez à vous-même après l'enregistrement avec la fonction de lecture à voix haute Pronounce.

Comment utiliser l'application Pronounce

  • Installez le Extension Chrome
  • Surlignez le texte que vous souhaitez lire ou entendre
  • Cliquez sur l'icône de l'application en haut à droite de votre barre d'outils
  • L'application enregistre le texte, que vous pouvez écouter par la suite
  • Vous pouvez cliquer avec le bouton droit sur le texte surligné et sélectionner le menu contextuel pour obtenir la prononciation correcte

Conclusion

Devenir compétent et confiant lorsqu'il s'agit de parler demande de la prise de conscience, du dévouement et une pratique constante. Bien que l'embauche d'un coach puisse être coûteuse, vous pouvez utiliser des applications comme Pronounce pour apprendre par vous-même et obtenir les compétences souhaitées.

L'apprentissage de l'anglais comme langue seconde nécessite de déployer des efforts pour une pratique cohérente, car la pratique vous permet de mieux parler. Cependant, vous ne pouvez pas atteindre la perfection et la confiance sans comprendre la prononciation, la grammaire et l'usage de l'anglais.

Pour vous aider à mieux comprendre comment parler en toute confiance, nous expliquerons l'anglais américain standard et en quoi il diffère des autres variétés. Vous découvrirez également les nombreuses difficultés à parler avec assurance.

Qu'est-ce que l'anglais américain standard

L'anglais américain standard (SAE) fait référence à la forme de langue anglaise approuvée pour un usage formel aux États-Unis sur la base d'un ensemble de règles. Il peut être parlé ou écrit tel qu'il est utilisé dans les écoles, les bureaux ou entendu dans les bulletins de nouvelles.

Pour parler en toute confiance, vous devez respecter les règles de grammaire, d'orthographe et d'utilisation contextuelle et neutraliser les autres variantes dialectales.

Le mot standard donne l'impression que c'est une forme d'anglais plus logique que les autres. Mais est-ce vrai ?

Bien que chaque langue ait sa forme unique, vous trouverez ci-dessous quelques différences entre le SAE et les autres dialectes anglais.

Anglais américain standard contre dialecte américain local

En 1780, John Adams a écrit au Congrès pour proposer la création d'une académie qui créerait les normes de l'anglais américain standard. Cette codification visait à développer un ensemble de règles généralement acceptées pour la façon dont les Américains parlent ou écrivent.

Cependant, il existe plus de 24 variantes locales de l'anglais américain. Ces variations dialectales étaient dues à la migration et aux changements sociétaux au sein des différents États américains. Vous trouverez ci-dessous quelques dialectes régionaux américains.

New York English 

New York, one of the biggest cities in America, has several subdialects. However, they generally pronounce some words differently. For instance, they stress the 'aw' sound on words with 'ou', 'of', 'or', 'au', 'ar', and 'aw'. Some examples of words within this category include:

  • Corner – caw-nah
  • Office – Aw-ffice
  • Awful – awe-ful
  • Burrito – Baw-rrito
  • Scarf – scawf
  • Author – Aw-thaw or Aw-thor
  • Boston – Baw-ston

Eastern New England English

Eastern New England English, or the Yankee dialect, is another variation of American English. They have a non-rhoticity - they do not sound an 'r' that comes after a verb, as in a car, horse, or poor. However, they pronounce words that end in /ə/, /ɑ/, or /ɔ/ with a linking 'r' sound. For instance, they will read 'law and power' as 'lauren power'.

Chicago Urban English  

The Chicago accent pronounces some words starting with 'th' as 'd'. For example, they pronounce 'this' as 'dis' and 'that' as 'dat'. They also pronounce with a vowel shift, like 'hot dog' sounds 'haht dahg'.

Standard American English vs. Other English Dialect

Other English dialects are popular amongst different cultures or tribes outside America. For instance, British English, common amongst the British and African American Vernacular English (AAVE), is coined from American English and common amongst African Americans. 

AAVE, also known as Ebonics, was coined from general American English. However, there are several differences. Some of them are:

  • Remove or add morphemes: For example, 'I ride in my sister car.' (possessive 's missing).
  • Subject-verb agreement: For example, 'They was looking outside.'
  • Habitual be on repeated action: For example, 'He be getting beaten all the time.'
  • Regularized Reflexive: For example, 'He hit hisself against the wall.'
  • Appositive pronouns: For example, 'My mama she cooked me some nice meals.'

Below are a few examples of British English dialects. 

  • Vocabulary: For example, the front of a car is called bonnet in Britain but hood in America.
  • Auxiliary verbs: Brits use the word 'shall' compared to Americans using 'will' or 'would'. For instance, Brits will say, 'I shall go out soon.' But Americans will say, 'I will go out soon.'
  • Verb past tense: In British, you'll likely see most past tenses carry 't' as opposed to 'ed' in American English. 
  • Question tags: Brits love to include a question tag at the end of a statement. For instance, 'You don't like pizza, do you?' Americans do not really mind using this.

While no English dialect is supreme to the other, some are globally recognized and are used for communicating and learning in business spaces, classrooms, mainstream media, and different official settings. 

Challenges in Speaking Confidently

Generally, the inability to communicate fluently leads to a loss of confidence. This section highlights several problems native and non-native speakers encounter that could restrict communication. 

Challenges Native Speakers Face During Communication 

While it might sound impossible that native speakers will face difficulties communicating, the challenge is often in communicating with non-natives. Some of these challenges include:

Accent Difference: 

Native speakers often use accents that others find confusing and hard to understand. This can cause their listeners to misunderstand them. 

Vocabulary Challenge

The native English vocabulary contains several words that non-native speakers may not understand. Also, some phrases in the native English vocabulary may have a different meaning and usage in other English dialects. For instance, the word 'pants' in the US refers to trousers or outerwear worn from the waist down. However, in the UK, it refers to underwear.

Slangs 

Native English speakers often use unofficial words to explain or reference things. These slangs are shared amongst them and are easily understood within their circle. However, this is not the case with non-native speakers. For example, native speakers might use slangs like wanna (want to), hang out (spend time having fun), etc.

Challenges Non-Native Speakers Face During Communication

Some challenges Non-native or ESL (English as a second language) speakers face that may restrict communication and cause a lack of confidence are:

Rhythm and Speed Contrast

Different tribes or parts of the world speak or read with varying speed patterns. For instance, the traditional Chinese language is very fast and requires speakers to speak very fast. This natural rhythm can influence their speech when communicating in English. They will have to repeat themselves often during conversations with someone who is used to a different speech speed. 

Melody and Stress Patterns 

In different languages, melody and stress patterns signal competence and make for a better understanding of some words. This difference in melody affects non-native speakers as they have to adjust to the new melody that comes with the English language. 

Speech Muscle Contraction 

One factor that controls how well we pronounce words in a language is how our muscles contract to sound consonants and vowels. Every language organizes its consonant and vowel sounds differently. For example, the Chinese sound /ai/ in English with a wide open mouth and the sound resting at the back. Adjusting to a different language speech organization can be a challenge at first. 

How to Speak Like an American Native Speaker with Confidence?

Like a chameleon, how can we shift our grammar, accent, and vocabulary to resemble Native American speakers? Below are five tips that can help you achieve this. 

Familiarize Yourself with Native American Accents 

study at the University of Plymouth shows that children are more likely to pick up an accent from their peers. While this applies only to children below 12 years, people of any age can use other means to learn an American accent. Some include:

Listen to More Native Speakers

To find native American speakers to listen to, you can listen to podcasts like Toasted Sisters and media newscasts. According to research by Krashen, 1982, movies can affect the learning of English as a second language. So, another way to develop an accent is to watch native American movies like Windtalkers, Dance with wolves, etc. 

Use Pronunciation Tools

Pronunciation tools help you develop proper listening and speaking skills, which are the basis for accents. These tools give you feedback and evaluate your speech against the standard American accent.

Record and Listen to Yourself 

Another way to improve is to practice consistently. As you keep learning, try to practice using a recorder. This way, you can listen to yourself later and compare it to what you learn so that you can observe your progress. If you have a native American around you, this will help them provide you with feedback. 

Learn and Practice How English Flows

Every language has different speech patterns, affecting pronunciation's natural flow. Therefore learning how the Natives flow can help you sound confident. 

But how can you imitate the flow of the English language? Here are a few tips:

  • Join sounds: Native speakers tend to join two consonant sounds ending and starting a word in a sentence. For example, 'I'd decide when to go' will sound more like 'I'decide whento go'. 
  • Link sounds: Native speakers link sounds of a consonant ending a word with a vowel beginning another. For example, 'Step on the table' will sound more like 'Stepon the table'.
  • Remove Sounds: You'd often hear native speakers remove 't' or 'd' sounds whenever it appears within two consonants. For example, 'This is our test week' will sound like 'this is our tes week'.
  • Use contractions: Native speakers shorten words to help them speak faster. Words like 'I am' will become 'I'm'. Other examples include they're, it's, we're, etc.

Practice Using Slangs 

Native speakers use slang to help pass on an idea without many details in words. For instance, the slang hang out will pass for going out to have fun

Although every part of America has unique slang, you can practice the general ones. Some examples include:

  • Wanna - want to 
  • Hang out - go out and have fun 
  • Had a blast - had a really good time
  • Driven up the wall - disgusted by your actions 
  • Amped - super excited 
  • Bust - caught in the act. 


Continuez à pratiquer

La meilleure façon d'apprendre et de gagner en confiance est de continuer à pratiquer. Au début, vous auriez l'air moins compétent et vos collègues pourraient se moquer de vous parce que vous parlez mal ou que vous utilisez de mauvaises phrases. Cependant, continuez à faire de votre mieux.

Combien de temps faut-il pour parler en toute confiance ?

Apprendre à parler avec assurance demande de la patience, de la pratique et des efforts constants. La durée d'apprentissage varie en fonction de votre courbe d'apprentissage et de l'âge auquel vous commencez à apprendre. Pour certaines personnes, cela peut prendre plus de 10 ans pour devenir compétent, tandis que d'autres peuvent prendre 3 ans.

Pour Luiz Souza, il lui a fallu environ 7 ans pour parler couramment l'anglais en tant que locuteur non natif. Selon lui, le processus a pris tellement de temps parce qu'il s'est entraîné lentement.

Dans de Ratmir cas, il a commencé à apprendre à l'âge de 4 ans. À l'âge de 8 ans, soit quatre ans après l'apprentissage, il pouvait parler anglais mais sans accent. Il a appris principalement en regardant des joueurs anglais sur YouTube.

Le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECR) a proposé six niveaux de maîtrise et a estimé que chaque niveau nécessitait plus de 200 heures d'apprentissage. En d'autres termes, il faudra plus de 1 200 heures pour atteindre le plus haut niveau de compétence. Cette estimation dépend de quelques facteurs, notamment :

  • Votre niveau de familiarité avec les autres dialectes: Depuis combien de temps parlez-vous différents dialectes ? Dans quelles langues êtes-vous né ?
  • Niveau de pratique : Pour acquérir la maîtrise de l'anglais, il faut s'engager à pratiquer régulièrement. Le temps que vous consacrez à l'élaboration de votre compétence reflétera votre niveau de compétence.
  • Aide externe: Recevez-vous des commentaires de collègues, d'amis ou de tuteurs ? Les commentaires peuvent vous aider à identifier les zones de faille et à déterminer la rapidité avec laquelle vous apprenez.

Comment parler en public en toute confiance ?

Si vous vous sentez anxieux à l'idée de prendre la parole en public, voici quelques conseils qui peuvent vous aider à renforcer votre confiance en vous :

Connaissez le sujet

Le fait d'avoir une connaissance approfondie d'un sujet renforce automatiquement la confiance en soi. Alors, essayez de faire des recherches sur le sujet dont vous souhaitez parler. Ainsi, votre discours s'écoule de manière logique et naturelle.

Connaissez le public

Avant de prendre la parole lors d'une réunion ou d'une réunion, renseignez-vous sur les personnes à qui vous allez parler. Vous devez faire attention à leurs antécédents et au type de vocabulaire qu'ils comprendront le mieux. Cela vous aidera à mieux vous adapter au public et à communiquer efficacement.

Entraînez-vous à parler au bon rythme

Les gens de différentes races parlent à des rythmes différents. Cependant, prendre la parole en public exige un rythme modéré pour permettre à votre public de suivre. Voici quelques conseils qui peuvent vous aider :

  • Parlez lentement : Réduisez votre rythme de conversation habituel, mais ne soyez pas trop lent. Maintenez la vitesse en observant les ponctuations et en laissant des espaces entre les idées.
  • Pratiquez une prononciation correcte: Certains mots sont plus difficiles à prononcer. Si vous devez parler d'un sujet complexe qui nécessitera de prononcer des mots difficiles, assurez-vous de vous entraîner avant l'heure prévue.
  • Évitez d'utiliser des espaces réservés : Résistez à la tentation d'utiliser « j'aime » ou « euh » pour combler une lacune ou faire une pause dans les idées.

Utilisez la bonne langue

Essayer d'impressionner vos auditeurs n'est pas la bonne solution. Donc, évitez d'utiliser des mots qui semblent trop complexes. Une règle de base sera d'utiliser des mots faciles à comprendre mais pas stupides. Sois simple mais pas simpliste.

Comment parler en toute confiance lors de réunions ?

Il peut parfois être intimidant de prendre la parole lors d'une réunion. Mais voici quelques moyens de renforcer votre confiance lors de votre prochaine réunion.

Développez un état d'esprit positif

Si vous pensez que vous n'avez pas assez d'expérience pour faire des suggestions ou si vous en savez trop peu, la première façon de surmonter ce problème est de changer d'état d'esprit. Un article sur Les affaires de Harvard a proposé trois changements d'état d'esprit pour aider à commencer à prendre la parole lors des réunions.

  • Premier quart de travail - Qu'il s'agisse de penser que vos idées ne sont pas suffisantes ou de savoir qu'elles peuvent aider l'équipe.
  • Deuxième quart de travail - Qu'il s'agisse de penser que vous feriez mieux de vous taire ou de savoir que votre silence ne bénéficiera pas à votre équipe.
  • Troisième quart de travail - Qu'il s'agisse d'essayer de paraître impressionnant ou de savoir que tout dépend du succès de l'équipe.

Préparez-vous pour la réunion

La préparation renforce votre confiance en vous et contribue à fournir une base d'idées. Voici quelques conseils pour préparer une réunion :

  • Lire l'ordre du jour de la réunion: Avant chaque réunion, les sujets qu'elle abordera seront envoyés à tous. Assurez-vous de bien le parcourir pour comprendre ce que chaque section de la réunion abordera.
  • Écrivez les questions: En lisant l'ordre du jour, développez une ou deux questions qui ajoutent de la valeur à la réunion. Évitez de poser des questions génériques qui ne sont peut-être pas nécessaires.
  • Prenez des notes: vous aurez probablement des idées et des suggestions avant le début de la réunion. Alors, prenez un bloc-notes et écrivez-les.
  • Pratiquez ce que vous voulez dire: Vous pouvez rester devant un miroir ou en discuter avec un collègue. Cela vous aidera à renforcer votre confiance en vous.
  • Entraînez-vous à vous présenter: Comme c'est ce que vous ferez en premier à chaque réunion avant de prendre la parole, c'est peut-être la partie la plus difficile. Alors, pratiquez-le jusqu'à ce que vous soyez suffisamment confiant.

Écoutez et apprenez des autres

Regarder les autres faire la même chose qui vous effraie est un excellent moyen de surmonter vos peurs. Observez les membres de votre équipe qui font de brillantes suggestions et prenez des notes sur leur façon de parler et ce qu'ils disent. Essayez également de comprendre pourquoi ils disent ce qu'ils disent.

Exprimez-vous tôt

Ne soyez pas pressé de parler, mais ne tardez pas à parler. Cela pourrait vous permettre de passer à un mode détendu. Vous pouvez briser la glace en posant une question ou en contribuant à une idée que quelqu'un a donnée.

Comment parler en toute confiance lors d'un entretien d'embauche ?

La confiance est l'une des caractéristiques que les employeurs souhaitent voir chez les candidats. Mais vous ne pourrez peut-être pas le montrer si vous ne pouvez pas bien communiquer vos idées.

Voici donc quelques conseils pour parler en toute confiance lors de votre prochain entretien d'embauche.

Préparez-vous à l'entretien

Passez du temps à faire des recherches sur l'entreprise, à comprendre les exigences de votre poste et à connaître le recruteur.

  • Faites des recherches sur l'entreprise: Les employeurs vous demandent souvent pourquoi vous voulez travailler avec eux. Comprendre les objectifs de l'entreprise peut vous aider à y répondre. Alors, renseignez-vous sur le (s) fondateur (s) de l'entreprise, ses projets, ses progrès, etc.
  • Comprenez votre rôle professionnel: Les rôles professionnels varient selon l'entreprise. Lisez la description du poste et faites le lien entre votre expérience et le poste proposé. Expliquer la valeur que vous apportez à l'entreprise vous donnera un avantage lors des entretiens.
  • Connaissez votre recruteur ou votre intervieweur: Vous pouvez les retrouver sur LinkedIn ou Twitter. Lisez leurs publications, leurs blogs ou leurs bulletins d'information pour en savoir plus sur qui ils sont.

Répondez aux questions de manière logique

Les employeurs adorent les réponses bien pensées. Cependant, assurez-vous de le faire rapidement. Une excellente communication verbale est attendue pour être fluide. Ne vous compliquez pas les choses, mais soyez malin. Pour ce faire, utilisez des termes moins complexes et expliquez-les en détail.

Sois toi-même

Il est naturel que vous souhaitiez simuler un accent ou impressionner l'intervieweur. Mais cela pourrait ne pas très bien se passer. Alors, soyez honnête et ouvert à vos pensées.

Posez des questions

Ne laissez pas l'employeur seul mener la conversation. Poser des questions vous donne le pouvoir de contrôler la conversation. Assurez-vous donc d'avoir des questions sur l'entreprise ou le poste avant de venir. Essayez de les adapter à l'entreprise et au rôle, et évitez de poser des questions génériques auxquelles vous pouvez facilement trouver des réponses publiques.

Vous souhaitez améliorer votre anglais américain et parler en toute confiance ?

Tout le monde peut apprendre à parler en toute confiance avec l'aide appropriée. Obtenez Pronounce Speech Checker. L'application Pronounce fournit aux haut-parleurs des outils puissants pour atteindre cet objectif avec une pratique cohérente. Tu veux savoir comment faire ? Consultez les fonctionnalités ci-dessous.

Caractéristiques de Pronounce

Le Application Prononcez utilise une technologie de reconnaissance vocale avancée pour suivre la qualité de votre discours et votre prononciation. Certaines de ses meilleures fonctionnalités incluent :

Enregistreur audio

Une fois que vous vous êtes inscrit sur le Prononcez le site, il vous invite à enregistrer votre premier discours sur le site web ou avec une extension Chrome. Cela vous permet de connaître votre niveau de compétence.

Discours d'entraînement

Pratiquez vous-même sans payer de grosses factures pour un entraîneur. Pronounce fournit des indices qui vous aident à pratiquer vous-même.

Correcteur vocal

Pronounce propose une vérification vocale gratuite pour vous aider à surveiller vos erreurs et propose des suggestions d'amélioration.

Évaluation

Ne vous souciez pas de votre progression. Pronounce fournit des commentaires détaillés et opportuns pour vous aider à constater vos améliorations.

Lisez à haute voix

Écoutez à vous-même après l'enregistrement avec la fonction de lecture à voix haute Pronounce.

Comment utiliser l'application Pronounce

  • Installez le Extension Chrome
  • Surlignez le texte que vous souhaitez lire ou entendre
  • Cliquez sur l'icône de l'application en haut à droite de votre barre d'outils
  • L'application enregistre le texte, que vous pouvez écouter par la suite
  • Vous pouvez cliquer avec le bouton droit sur le texte surligné et sélectionner le menu contextuel pour obtenir la prononciation correcte

Conclusion

Devenir compétent et confiant lorsqu'il s'agit de parler demande de la prise de conscience, du dévouement et une pratique constante. Bien que l'embauche d'un coach puisse être coûteuse, vous pouvez utiliser des applications comme Pronounce pour apprendre par vous-même et obtenir les compétences souhaitées.

FAQS

Qu'est-ce que l'anglais américain standard et en quoi diffère-t-il des autres dialectes anglais ?
Q1:
L'anglais américain standard (SAE) est la forme d'anglais approuvée pour un usage formel aux États-Unis, sur la base d'un ensemble de règles. Il est utilisé dans les écoles, les bureaux et les bulletins d'information. Bien qu'il existe plus de 24 variantes locales de l'anglais américain en raison de la migration et des changements sociétaux, la SAE adhère à un ensemble de règles généralement acceptées en matière de grammaire, d'orthographe et d'usage.
Quels sont les défis auxquels sont confrontés les anglophones non natifs lorsqu'ils communiquent en toute confiance en anglais ?
Q2:
Les anglophones dont la langue maternelle n'est pas la langue maternelle peuvent être confrontés à divers défis pour parler en toute confiance, notamment des différences de rythme et de vitesse, de mélodie et de stress, ainsi que la contraction des muscles de la parole. De plus, les différences de vocabulaire, l'utilisation de l'argot et les variations d'accent peuvent avoir un impact sur la communication, entraînant un manque de confiance en soi.
Comment des anglophones non natifs peuvent-ils parler en toute confiance comme des locuteurs natifs américains ?
Q3:
Les anglophones non natifs peuvent travailler à parler en toute confiance comme les locuteurs natifs américains en se familiarisant avec les accents amérindiens en écoutant des podcasts et des films. Ils peuvent également utiliser des outils de prononciation, s'enregistrer et s'écouter eux-mêmes, et s'entraîner à la fluidité de l'anglais, par exemple en joignant des sons, en liant des sons et en utilisant des contractions. De plus, l'apprentissage et l'utilisation d'argots courants peuvent améliorer leur confiance en eux lorsqu'ils parlent comme des locuteurs natifs.
Back button
Previous
Pourquoi il est si important d'améliorer votre accent
Next
Next button
Pourquoi parler est une compétence essentielle en 2024

A simple and easy way to speaking correctly

Speaking with colleagues, interviewers, and examiners can be a stressful experience, especially if you speak a foreign language or expect tricky questions. Focusing on what you say and, at the same time, being aware of how you talk is extremely challenging.

Check My Speech
Call Recording
Simple - Pronounce - Check English Speech

Easy recording

From your browser, you can record meetings and calls

Coding - Pronounce - Check English Speech

Only your voice

Use headphones to make sure only your voice is recorded

Help and Support - Pronounce - Check English Speech

Feedback & Practice

Get cues on pronunciation, practice words, and sentences

Services - Pronounce - Check English Speech

Clear communication

Make progress and get to your goals faster